Info Maîtres d’ouvrage Presse Lauréats 2016

Les matériaux démontés (klinkers en béton de la cour de récréation, bois des arbres abattus) seront recyclés et la plupart des nouveaux matériaux utilisés sont recyclables. Des matériaux robustes ont été choisis pour la structure, l’enveloppe du bâtiment et l’aménagement intérieur. D’un point de vue énergétique, les systèmes utilisés sont durables et nécessitent peu d’entretien (chaudière gaz à condensation, refroidissement passif nocturne, panneaux solaires, apport de lumière naturelle via l’aménagement de patios...).

Maître d’ouvrage : Îlot de Spiegel vzw

Concepteur : Stekke + Fraas arch.

Localisation : Rue des Wallons n° 26/28 – 1090 Jette

Défi architectural

Le projet prévoit l’implantation d’immeubles bas avec un nombre limité de logements afin de préserver le caractère vert de l’îlot. Il tend à démontrer que l’on peut être créatif en construisant du logement durable à prix raisonnable sur une parcelle limitée, complètement enclavée, sans diminuer la qualité de vie des habitants ni des voisins. La démarche commune est spatialisée, l’habitat est ouvert de manière directe et tourné vers le commun. Néanmoins, le projet recherche également un équilibre entre privé et commun à travers un projet architectural clair et lisible : chaque zone du projet ayant une fonction précise (privée ou collective). Les logements sont simples et fonctionnels, variant les typologies afin d’anticiper l’évolution des modes de vie.

Défi social

Certains espaces de l’îlot seront utilisés collectivement (salle polyvalente, buanderie, jardin, espace vélos, atelier, etc. ) et faciliteront les rencontres spontanées. Les espaces communs seront adaptés en fonction de nouveaux besoin des habitants : enfants qui grandissent, nouveaux hobbies... La charte interne prévoit la possibilité d’échange d’unités selon l’évolution des modes de vie. Afin de renforcer la cohérence et l’identité du quartier, les habitants des alentours seront régulièrement tenus informés de l’évolution du projet. Les concepteurs explorent également la possibilité d’implanter des fonctions annexes à celle du logement, comme un espace de “coworking” par exemple.

Défi environnemental

Le projet met en avant son approche low-tech, prenant en compte la durabilité au sens large et dès la conception. Il utilisera des matériaux sains et écologiques. Il ambitionne également de limiter très sensiblement la consommation en énergie primaire (CEP) pour toutes les entités et de réduire l’empreinte énergétique (- 50% par rapport à des logements conformes PEB) avec intégration d’une production renouvelable sur place (panneaux photovoltaïques). Le projet prévoit de minimiser les déperditions thermiques grâce à une enveloppe performante et d’optimiser le confort des habitants via un système de ventilation énergétiquement efficace et de protections solaires « mécaniques ». L’eau de pluie récupérée sera utilisée pour l’arrosage (jardin + potager), la wasserette commune et l’entretien des espaces extérieurs.

Défi économie circulaire

Le projet intègre la dépollution du sol. Le projet va privilégier toutes les pistes de reconversion ainsi que de récupération de matériaux lors des phases de démolition construction. Chaque famille achètera sa part d’habitation à l’intérieur d’une association de copropriétaires, mais c’est au travers d’une asbl que seront rassemblés les moyens financiers communs pour le démarrage et la gestion du projet. Pour la finition des unités individuelles et les réparations futures, les initiateurs du projet feront appel à des entreprises locales, en donnant la préférence à des entreprises sociales.

Kristiaan Borret, Brusselse bouwmeester

Kristiaan Borret, Brusselse bouwmeester

Benoît Périlleux, Bruxelles Développement Urbain

Benoît Périlleux, Bruxelles Développement Urbain